Présentation de l'académie

Objectifs de l'académie

OPTIMUS, la synthèse en hypnose clinique et analytique

Le séminaire  - I -
Patient-thérapeute : une relation à quatre (psychopathologie)


Le séminaire  - II -
Les masques de l'Hystérie


Supervision clinique




Tél. 0033 (0)4 93 48 95 53

La plaquette de présentation détaillée
des séminaires est disponible
sur simple demande par mail


Retour à l'accueil du site




Supervision clinique


La supervision est une mission d’accompagnement indispensable. Elle peut être individuelle ou collective. Elle a pour buts d’améliorer l’efficacité du praticien, de professionnaliser toujours davantage sa pratique, et de renforcer la sécurité des patients.

Le superviseur stimule le développement de la capacité réflexive du praticien sur sa pratique, lui permet d’acquérir de nouveaux apprentissages, d’expérimenter de nouvelles perspectives, de développer la conscience de sa responsabilité éthique. Comme le disait le psychanalyste André Green, « c’est la vie des gens que nous avons entre nos mains ». Il invite la personne supervisée à s’interroger sur ses états internes, à comprendre l’impact des phénomènes de transfert et de contre-transfert sur sa façon d’accompagner les patients.

On comprend donc aisément qu’un thérapeute sans supervision représente un véritable danger. Livré à lui-même, à ses projections et à ses croyances, seul face aux difficultés inhérentes à l’émergence de l’inconscient de son patient, il présente le risque d’influencer, consciemment ou inconsciemment, le patient.

Les 3 axes essentiels d’une supervision sont donc :
- la transmission des bonnes pratiques d’un art thérapeutique
- l’accompagnement du praticien dans un apprentissage toujours en évolution
- la relance et l’approfondissement de sa propre thérapie à travers l’analyse de ses réactions contre-transférentielles.

Complément indispensable de toute formation en psychothérapie et en psychanalyse, et, au-delà, dans tout métier de relation à autrui, la supervision a finalement pour ambition d’offrir à la personne supervisée un savoir-faire en même temps qu’un savoir-être.


Supervisions de groupe : 2 jours en week-end, ou 2 heures une fois par mois (si proximité géographique).
Supervision individuelle : fréquence à définir après un premier entretien.